— Actualités

Michael Barry

Né à New York en 1948 mais élevé en France, diplômé des universités de Princeton (USA), de Cambridge (Grande Bretagne) et de McGill (Canada) ainsi que de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris, Michael Barry a consacré cinq décennies d’études à l’Iran et surtout à l’Afghanistan où, parcourant de long en large, souvent à cheval ou à pied, ce pays tourmenté, il aura mené des recherches ethnologiques et archéologiques, puis après 1979, servi d’observateur de la Fédération Internationale des Droits de l’homme et conduit sur ce terrain devenu dangereux entre tous de multiples opérations humanitaires pour Médecins du Monde et les Nations Unies.

Aujourd’hui "Distinguished University Professor" à l’American University of Afghanistan à Kaboul, après quatorze années d’enseignement à Princeton, Michael Barry continue de nourrir sa passion des arts selon une vision profondément comparatiste entre civilisations d’Islam et d’Occident - il a notamment déchiffré de nombreuses clefs symboliques de ladite "miniature persane" - en un dialogue soutenu avec son cher ami disparu Abdelwahab Meddeb; il a conseillé les présentations actuelles d’art islamique au Metropolitan Museum de New York et au Musée de l’Âghâ Khân à Toronto; et rapatrié en Afghanistan sous forme virtuelle - en images reproduites sur métal - les chefs-d’œuvre picturaux aujourd’hui dispersés à travers le monde mais créés autrefois, au XVe siècle, dans ce pays désormais si tragiquement éprouvé.

Écrivain en anglais et en français, Michael Barry est titulaire de nombreux prix octroyés tant en France et aux États-Unis que par l’Iran et l’Afghanistan. Parmi les tous derniers honneurs, il a ainsi reçu en 2012, pour sa contribution à l’iconographie du Cantique des oiseaux (le "Mantiq at-Tayr" du poète persan médiéval soufi ’Attâr paru aux Éditions Diane de Selliers, avec Leili Anvar) le Prix d’Histoire de l’art de l’Académie française et le Prix du Livre de l’année sur la civilisation persane de l’Académie nationale d’Iran; et cette année 2018, le Prix Méditerranée (Perpignan) pour sa contribution à l’iconographie de Shakespeare à Venise : Le Marchand de Venise et Othello illustrés par la Renaissance vénitienne . Il s’est enfin vu tout récemment décerné à Kaboul, par les plus hautes instances gouvernementales afghanes, le "Prix International Avicenne 2018 pour la coopération interculturelle en vue de promouvoir un dialogue de paix."

Le public marocain connaît par ailleurs Michael Barry pour ses nombreuses participations aux colloques du Festival des Musiques sacrées à Fès.

Découvrez nos autres auteurs

Leili Anvar
Paule Amblard
Pascal Bonafoux
Estelle Leggeri-Bauer
Jean-Yves Masson
Amina Taha-Hussein Okada
Marc-Alain Ouaknin
Jean-Christophe Saladin