Malek Jân Ne'mati
de Leili Anvar

Malek Jân Ne'mati de Leili Anvar

Malek Jân Ne'mati
de Leili Anvar

« La vie n'est pas courte mais le temps est compté »

1 volume broché, 144 pages, 19 x 26 cm.

Leili Anvar témoigne dans cette biographie du destin exceptionnel d’une femme née en 1906 et qui fut un maître spirituel respecté bien au-delà de son Kurdistan natal. L’histoire d’une femme libre, d’une mystique éclairée.

Le Livre

Malek Jân Ne’mati © Fonds privés de Bahram Elahi

Malek Jân Ne’mati
© Fonds privés de Bahram Elahi

Grande figure de la spiritualité, Malek Jân Ne’mati, dite « sainte Janie », a traversé le XXᵉ siècle dans le dévouement et l’enseignement spirituel. Atteinte de cécité dès l’adolescence, elle mena une vie contemplative et ascétique sans jamais se couper du monde. Ses questionnements philosophiques et son action contribuèrent à transformer radicalement la vision traditionnelle du monde et le sort des femmes dans son Kurdistan natal. Ce livre rassemble la biographie de Malek Jân, suivie de ses poèmes, de lettres et de paroles de sagesse. Il révèle le parcours de cette femme de foi et de tolérance, au destin exceptionnel.

L'Iconographie

Malek Jân et sa mère Sakineh Khânoum en 1946 © Fonds privés de Bahram Elahi

Malek Jân et sa mère Sakineh Khânoum en 1946
© Fonds privés de Bahram Elahi

Des photos émouvantes

De nombreuses photos inédites issues des archives familiales montrent Malek Jân dans son quotidien, son environnement, et donnent une idée de la simplicité de sa condition. Derrière cette silhouette frêle vêtue de blanc, on devine le rayonnement d’une femme de conviction et, au-delà de son regard perdu, une infinie compassion.

10 gouaches de Charles Hossein Zenderoudi

Dix gouaches de l’artiste iranien Charles Hossein Zenderoudi – réalisées en noir et blanc – accompagnent les poèmes de Malek Jân et invitent à la méditation picturale.

Le Texte

À Téhéran, au début des années quatre-vingt. © Fonds privés de Bahram Elahi

À Téhéran, au début des années quatre-vingt.
© Fonds privés de Bahram Elahi

La première biographie consacrée à Malek Jân

Ce livre permet de comprendre le destin exceptionnel de cette femme admirable qui est devenue un maître spirituel respecté dans un pays musulman au début du XX siècle : une biographie enrichie des repères historiques, politiques et religieux dans le Kurdistan iranien contemporain révèle le contexte familial dans lequel Malek Jân a grandi, son éducation, sa spiritualité, ses convictions et ses combats. Leili Anvar raconte dans cet ouvrage une histoire de liberté et d’égalité qui permet de porter un regard nouveau sur des questions essentielles comme la place des femmes en Iran et dans l’Islam.


Vers soixante ans © Fonds privés de Bahram Elahi

Vers soixante ans
© Fonds privés de Bahram Elahi

Malek Jân Ne’ Mati

Née en 1906 dans un milieu où le spirituel est l’essence même de la vie, Malek Jân prolongea les pas de son père et de son frère Ostad Elahi, eux-mêmes figures imposantes de la tradition spirituelle kurde.

Malek Jân est une mystique éclairée qui a profondément marqué son époque en proposant un enseignement spirituel d’une modernité saisissante pour l’Iran du XXᵉ siècle, dans un monde régit par les hommes. Son rayonnement dépasse de très loin les limites de son village reculé du Kurdistan. Femme d’action autant que de méditation, elle était à la fois une poétesse, un guide et une sainte pour ses milliers d’« étudiants spirituels » du monde entier.

La France fut la terre d’accueil de « Sainte Janie », dont l’élégant mausolée tout en transparence qui s’élève dans le Perche, à Baillou, est devenu un lieu de pèlerinage.


Dans la cour intérieure de sa maison © Fonds privés de Bahram Elahi

Dans la cour intérieure de sa maison
© Fonds privés de Bahram Elahi

Leili Anvar et Malek Jân

Parmi les nombreuses personnes qui ont rendu visite à Malek Jân, Leili Anvar a fait le voyage vers elle à plusieurs reprises dès l’âge de quatorze ans. De père iranien et de mère française, Leili Anvar est, entre autres, traductrice et spécialiste de la littérature mystique et de l’écriture féminine. Elle a travaillé notamment sur l’importance de la voix des femmes dans l’Iran et l’Afghanistan actuels. La biographie qu’elle donne ici est donc celle d’un témoin direct de l’enseignement de Malek Jân.


Malek Jân avec son tanbour © Fonds privés de Bahram Elahi

Malek Jân avec son tanbour
© Fonds privés de Bahram Elahi

Des poèmes inédits

Restés jusqu’à présent à l’état de manuscrit, dix-neuf poèmes de Malek Jân complètent sa biographie. Traduits avec finesse et sensibilité par Leili Anvar, ils témoignent de la richesse du « monde intérieur » de Sainte Janie, d’autant plus profond qu’elle était aveugle.


En 1982 © Fonds privés de Bahram Elahi

En 1982
© Fonds privés de Bahram Elahi

Paroles de sagesse

Le livre se termine sur des extraits de conversation, d’enseignement oral fondé sur la liberté de conscience, la lutte contre le soi impérieux et la pratique assidue de la charité. Selon Malek Jân, il faut vivre dans le monde, avec les autres, pour les autres, afin de travailler au perfectionnement de l’âme.