— Actualités

Rimbaud dans le Figaro littéraire !

Etienne de Montety nous fait l’honneur de consacrer sa chronique aux « éclats de vers » de Rimbaud, cette semaine.

« Klimt, Kupka et plus tard Mondrian ou Rothko peignent des toiles dont les jaillissements répondent au poète. Le sublime nuancier de Russolo intitulé Le Parfum fixe les « soirs bleus d’été » de Sensation, Paul Klee donne enfin forme à l’alphabet onirique de Rimbaud, et Ophélia qui « flotte comme un grand lys » aura pour longtemps les reflets glauques des toiles de Sartorio et Steck. »