— Actualités

Résultats du concours « RIMBAUD PAR KUPKA »

Depuis le 21 mars dernier, le Grand Palais propose une rétrospective exceptionnelle de l’artiste tchèque Frantisek Kupka. Lumineuses, poétiques et symbolistes, ses toiles illustrent certains poèmes d’Arthur Rimbaud dans notre livre « Poésies, Une saison en enfer, Illuminations de Rimbaud, à la lumière de la peinture moderne au tournant du XXᵉ siècle »

Notre jeu concours « RIMBAUD PAR KUPKA » vous proposait alors de vous mettre à notre place. Si vous deviez éditer un poème de Rimbaud et l’illustrer par Kupka, quelle association auriez-vous choisie ?

Vous avez très nombreux à vous prêter à ce jeu et nous vous en sommes très reconnaissants ! Riches, variées, plus inspirantes les unes que les autres, toutes les associations que nous avons reçues ont ravis nos sens. Il a donc été extrêmement difficile de faire un choix ! Anne-Christine Dorandeu et Elisa Gauthier remportent donc toutes deux un exemplaire de « Poésies, Une saison en enfer, Illuminations de Rimbaud, à la lumière de la peinture moderne au tournant du XXᵉ siècle  » !


Nous vous dévoilons nos coups de cœur !

KUPKA - Printemps cosmique
KUPKA - Printemps cosmique

Première place

Tête de faune, Arthur Rimbaud / Printemps cosmique
Association d’Anne-Christine Dorandeu

« Dans la feuillée, écrin vert taché d’or,
Dans la feuillée incertaine et fleurie
De fleurs splendides où le baiser dort,
Vif et crevant l’exquise broderie,

Un faune effaré montre ses deux yeux
Et mord les fleurs rouges de ses dents blanches
Brunie et sanglante ainsi qu’un vin vieux
Sa lèvre éclate en rires sous les branches.

Et quand il a fui- tel qu’un écureuil-
Son rire tremble encore à chaque feuille
Et l’on voit épeuré par un bouvreuil
Le Baiser d’or du bois, qui se recueille »

Première place ex aequo !

KUPKA - Étude pour l’eau
KUPKA - Étude pour l’eau

L’esprit, Arthur Rimbaud / Étude pour l’eau
Association d’Élisa Gauthier

« Éternelles Ondines
Divisez l’eau fine.Vénus, sœur de l’azur,
Émeus le flot pur.Juifs errants de Norvège
Vénus, sœur de l’azur,
Émeus le flot pur.

Juifs errants de Norvège
Dites-moi la neige.
Anciens exilés chers
Dites-moi la mer.

Moi - Non, plus ces boissons pures,
Ces fleurs d’eau pour verres ;
Légendes ni figures
Ne me désaltèrent ;

Chansonnier, ta filleule
C’est ma soif si folle
Hydre intime, sans gueules
Qui mine et désole. »


Nous tenons aussi à vous montrer quatre autres propositions, qui remportent chacune un lot de carnets de notes de notre maison d’éditions !

KUPKA - Ordonnance sur verticales jaunes
KUPKA - Ordonnance sur verticales jaunes

Deuxième place

Sensation, Arthur Rimbaud / Ordonnance sur verticales jaunes Association de Delphine Reuland

« Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds
Je laisserai le vent baigner ma tête nue !

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien
Par la Nature, — heureux comme avec une femme. »


KUPKA - La Colorée
KUPKA - La Colorée



Troisième place

L’étoile a pleuré rose, Arthur Rimbaud / La Colorée
Association de Nathalie Petit

« L’étoile a pleuré rose au cœur de tes oreilles,
L’infini roulé blanc de ta nuque à tes reins
La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles
Et l’Homme saigné noir à ton flanc souverain. »


KUPKA - Dream

KUPKA - Dream

Quatrième place

Rêvé pour l’hiver, Arthur Rimbaud / Dream
Association de Roger Rienfait

« À xxx Elle,
L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.
Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.
Puis tu te sentiras la joue égratignée...
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou...
Et tu me diras : "Cherche !" en inclinant la tête,
— Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
— Qui voyage beaucoup... »


KUPKA - Méditation
KUPKA - Méditation

Cinquième place

Bannières de mai, Arthur Rimbaud / Méditation
Association de Françoise Vernaudon


« À toi, Nature, je me rends ;

Et ma faim et toute ma soif.
Et, s’ il te plaît, nourris, abreuve. »


Nous espérons que ce jeu concours vous aura permis de découvrir notre ouvrage, et la beauté de l’oeuvre si singulière de Frantisek Kupka !


BRAVO et merci à tous !