— Actualités

Exposition « Verlaine, cellule 252 – Turbulences poétiques »

L’exposition revient sur « L’Affaire de Bruxelles » qui mettra un terme à la relation tumultueuse d’Arthur Rimbaud et Paul Verlaine. Dans une chambre d’hôtel de Bruxelles, Verlaine, ivre et empli de ressentiments à l’égard de son frère-poète, lui tire une balle dans le poignet. S’en suit le fameux procès de Bruxelles qui verra Verlaine incarcéré dans la prison de Mons d’où naîtront les Romances sans paroles. Rimbaud, quant à lui, part se réfugier auprès de sa famille et termine l’écriture d’Une Saison en enfer, largement influencé par sa relation tourmentée avec Verlaine.

L’exposition revient notamment sur le procès à charge qu’a subi Verlaine. Les dépositions, examens médicaux sont présentés au public ainsi que le célèbre pistolet de Verlaine mais surtout les lettres adressées à Rimbaud et saisies lors de son arrestation, de même que des dessins originaux et extraits de textes.

Ne pourrait-on pas voir dans la peinture de Walter Gramatté que nous avons choisie pour illustrer une page d’Une Saison en enfer , un double portrait des poètes Rimbaud et Verlaine entraînés dans l’enfer d’une passion destructrice ?

Informations pratiques

Jusqu’au 24 janvier 2016
Musée des Beaux-Arts de Mons
8, rue Neuve
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.