— Actualités

De la conservation à l’édition.

Nous profitons de la réouverture de six villas romaines à Pompéi ainsi que de ses problèmes de conservation pour montrer à quel point notre travail dépend de celui des conservateurs engagés sur place pour la restauration du site.

Nous avons été confrontés de très près, en tant qu’éditeur, aux problèmes de conservation de ces œuvres, qui n’ont pas la même vie que des toiles ou des sculptures bien à l’abri dans un musée. Le passage du temps et les intempéries font de ces œuvres des rescapées de l’Histoire. Le site de Pompéi est un défi de conservation hors du commun qui nécessite de grands moyens humains et financiers au quotidien. Cependant, les dernières années ont été difficiles pour la culture en Italie. Avec les baisses de budget et les plans de rigueur successifs, les moyens manquent à la bonne tenue du site qui a presque vu son nom disparaître de la liste des monuments au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

"Jupiter l’entendit et tourna ses regards
Vers les murs de la reine et vers ses deux amants
Oublieux désormais d’une plus haute gloire."
Jupiter, fresque, milieu du Ier siècle après J.-C., boutique des Feutriers, via dell’Abbondanza, Pompéi.


Lorsque nous nous sommes lancés dans l’illustration de l’Énéide par les fresques et mosaïques antiques, la nature même des œuvres nous a mené au cœur d’une démarche éditoriale proche de la conservation. La campagne photographique engagée a été très complexe. Il a fallu penser à des éclairages particuliers sur place pour mettre en valeur les œuvres et les sortir de l’obscurité qui les entoure. Le travail de photogravure a été très important pour rendre à l’image tout son éclat, gommer les imperfections, reconstruire de la matière à certains endroits. Certaines villas ont été ouvertes exclusivement pour mener à bien ce projet, ce qui nous a permis de reproduire des œuvres inaccessibles habituellement. Nous avons finalement engagé un travail de conservation du patrimoine en fixant sur le papier ces mosaïques et fresques antiques, pour certaines conservées à Pompéi et en voie de disparition.

"Je chante les combats et l’homme qui d’abord,
Chassé par le destin des rivages de Troie,
S’en vint en Italie, aux plages laviniennes."
Jeune homme à la lance, fresque, 90-20 av. J.-C., maison du Cryptoportique, Pompéi.

La conservation de ces œuvres très précieuses doit se poursuivre afin de permettre à ceux qui le peuvent de les découvrir au fil d’une promenade au sein de Pompéi, et aux autres de les admirer à travers les livres d’art.

"Une journée ainsi se passe, puis une autre.
Mais les souffles du ciel sollicitent nos voiles
Et la toile de lin se gonfle sous l’Auster."
Navire à voile et ses passagers, fresque, 50-60 après J.-C., maison de la Petite Fontaine, Pompéi.